AG de l’association le 23 mars 2022

Bilan 2021 de l’association Itinérance Sud Manche

L’ année 2021 a été encore une année compliquée, bien sûr par la pandémie, mais surtout par la mise en place de la dématérialisation en préfecture qui entraîne une fermeture des guichets et la nécessité de passer par Internet pour toute démarche. En cas de réponse positive, par exemple pour aller retirer sa carte, la personne reçoit un SMS lui demandant de prendre RV par téléphone : or la plage horaire ( une matinée par semaine) pour le prendre est telle que les RV sont très vite complets et quasiment impossibles à obtenir.  Le collectif 50 dont fait partie ISM a engagé un contentieux contre cette dématérialisation avec des associations nationales : 22 préfectures ont été attaquées et 3 déjà condamnées à revoir leur dispositif.

Des personnes pourtant autonomes sont revenues voir l’association pour les aider à renouveler leur titre de séjour et ce renouvellement est si difficile que ces personnes perdent parfois leur travail.

Malgré les difficultés, ISM a eu de belles réussites en 2021 notamment grâce à la mobilisation citoyenne autour de deux familles : une famille albanaise de 6 personnes qui a obtenu l’asile alors qu’elle devait quitter le CADA, mais l’hébergement citoyen leur a permis d’attendre que leur recours devant les juges soit effectif et que la protection leur soit donnée suite à notre travail juridique avec l’avocate.

 Une famille bangladaise de 7 personnes a obtenu une autorisation exceptionnelle de séjour en mars 2021 grâce à une importante mobilisation de parents d’élève, d’enseignants et d’élus à Carolles.

Qu’ils en soient remerciés !

Nous avons obtenu 25 réussites  avec les avocats qui nous conseillent ;  notons les plus spectaculaires : deux obligations de quitter le territoire pour retourner dans leur pays d’origine ont été prises contre deux Afghans après l’arrivée des talibans au pouvoir; un recours gagné pour un jeune bangladais devant le juge pour enfants qui l’a reconnu mineur et donc confié à l’ASE ; un regroupement familial et une réunification pour deux Afghans .

Nous avons assuré  le suivi administratif et juridique de 59 personnes dont 21 personnes déboutées du droit d’asile. 

Au total 14 familles soit 35 adultes (13 femmes, 22 hommes) et 23 enfants .

Ils sont issus de 21 pays :l’Afghanistan, l’Albanie, le Nigeria, la Russie, l’Ukraine, le Kosovo, le Cameroun, la  Guinée, la  Guinée Bissau, la Côte d’Ivoire, la R.D.Congo, le Sierra Léone, le Mali, la Lybie, le Soudan, l’Erythrée, le Pakistan, le Bangladesh, le Kirghizistan, le Kazakhstan, la Géorgie.

Et il a fallu héberger ces familles à la rue pendant la procédure grâce à vos dons « pour  le cent pour un » notamment, qui n’est pas encore tout à fait « un cent pour un » car 60 personnes donnent régulièrement;  l’hébergement et l’aide sociale pour la survie de ces familles représentent l’essentiel de notre budget qui dépasse chaque année 30000 euros.

La majorité de nos ressources proviennent  de vos dons ( sauf 2000 euros de subvention du CCAS, 3000 de subvention exceptionnelle du département en 2021 suite au COVID ayant rendu impossibles nos évènements, une subvention de 2000 euros de Solidarité Laïque pour l’intégration des enfants  )

Pour  héberger les familles sans abri, nous avons recours à la location en 2022 de 3 appartements dans une maison rue du Grand Tertre où sont accueillies 3 familles de 5 adultes et 4 enfants ; une maison prêtée à Carolles par le diocèse et dont nous payons les charges, accueille 2 mères célibataires et  3 enfants et une autre maman est accueillie avec son fils dans une famille hébergeuse solidaire.

Merci à vous tous qui nous avez permis d’assurer l’aide qui a permis d’aboutir à ce que certaines de ces personnes puissent vivre dans la légalité sur le territoire français .

Ils ont trouvé leur place dans les métiers du bâtiment, de la confection, de la cuisine.

Continuez à soutenir et rejoignez l’équipe de bénévoles pour les ateliers de français, l’accompagnement, l’organisation d’événements : votre présence sera précieuse au moment où les débats politiques se focalisent contre celles et ceux contraints de fuir leur pays.

L’accueil des Ukrainiens dans les pays d’Europe dont la France, montre qu’une autre politique est possible quand la volonté est là …

L’association en 2021 comportait 71 adhérents

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s