Durcissement des politiques d’expulsion

Ces derniers jours, les discours politiques se durcissent en faveur d’une application immédiate des Obligations de Quitter le Territoire Français et pour un  renvoi systématique des étrangers vers leurs pays, qu’ils constituent ou non un danger pour l’ordre public.

Une première expulsion a eu lieu à Coutances hier mardi 22, dont vous trouverez le récit dans l’article d’Ouest France du 23 novembre, édition Coutances.

L’état n’hésite pas à séparer des familles, dont un des enfants est, dans le cas présent, en attente de soins médicaux en France ou qui sont en danger dans leur pays, même si celui-ci est déclaré « sûr », comme la Géorgie.

Compte-tenu du contexte actuel, où la Russie souhaite agrandir ses frontières ( Ukraine, Moldavie, Géorgie ) par la force, on sait très bien que la Géorgie n’est pas un pays sûr, que déjà une certaine « occupation » de cet état existe par le pouvoir russe, que les ressortissants de ce pays sont sans cesse victimes de son instabilité  politique et qu’ils sont menacés par la corruption qui remplace trop souvent la loi. Il n’est jamais très bon de revenir dans un tel pays quand on en est parti il y a 1 ou 2 ou 3 ans, voire plus.

Mais M. Darmanin a demandé, le 17 Novembre 21, à ses préfets d’appliquer aux détenteurs d’OQTF pour raison administrative ( par application de la loi immigration 2018) le même traitement que pour les étrangers « délinquants », menaçant l’ordre public, ou les étrangers « radicalisés »: absence de délai de départ dit volontaire, assignation à résidence, placement en centre de rétention administrative avant expulsion ( 220 places supplémentaires doivent être crées en un mois – bien plus que les ouvertures de lit d’hôpital( ndlr) !, interdiction de retour, etc… C’est à dire qu’il applique, en toute impunité et sans vergogne, des articles d’une loi qui n’a pas encore été présentée au parlement- elle le sera en janvier-.

Ce qui s’est passé à Coutances peut se passer demain à Granville, à Avranches, Saint Hilaire, Mortain. Nous devons constituer une force de mobilisation si cela se présente, c’est à dire être capables de venir empêcher très rapidement une telle arrestation et d’alerter nos concitoyens sur l’application de telles méthodes près de chez eux. C’est à cette éventualité que nous devons nous préparer. Itinérance Sud Manche sera là.

Ne laissons pas l’indifférence l’emporter sur la solidarité: un étranger n’est ni un ennemi ni un rival. N’acceptons pas la politique du bouc émissaire: si la société française va mal ou est en danger, ce n’est sans doute pas à cause de ceux qui ne souhaitent que participer à son développement par le travail ( qu’on leur refuse) et accéder, eux aussi, à la liberté, l’égalité et la fraternité qui étaient, il y a encore quelques temps, de réelles valeurs républicaines.

Mercredi 16 novembre. Avranches. Fin des festivités des 10 ans avec une séance de courts métrages suivie d’un repas afghan.

Cinq courts métrages sur le thème de l’exil ont été appréciés par une soixantaine d’adhérents et d’amis, puis nous avons partagé un délicieux repas préparé par de talentueuses cuisinières, merci à celles et à ceux qui ont participé ! Une belle soirée conviviale pour clôturer ces festivités.

Dimanche 4 septembre 2022. ISM au Forum des associations à Avranches

Ce dimanche 4 septembre, Avranches organise son forum des associations annuel dans deux endroits : la salle René-Fenouillère, affectée aux associations sportives, et l’ancien Haras tout proche. Il sera dédié aux autres associations : loisirs, pratiques artistiques, culture, vie sociale et citoyenne. 

A cette occasion, Itinérance Sud Manche tiendra un stand pour présenter l’association.

12 et 17 septembre. Itinérance Sud Manche fête ses dix ans

Nous vous invitons chaleureusement à venir fêter ces 10 années pendant lesquelles l’association Itinérance Sud Manche a participé à l’accueil et au soutien des personnes ayant quitté leur pays pour trouver en France la sécurité et l’espoir d’un avenir.

Lundi 12 septembre à 20h 15 salle François Simon de Carolles
Film « Le chant des Vivants » un documentaire de Cécile Allegra, réalisé avec toute l’équipe de l’association Limbo. Suivi d’un échange en présence de la réalisatrice.

Samedi 17 septembre à partir de 15h Salle des Associations de St Senier sous Avranches

Histoire de l’association, témoignages, lectures, vidéos, rencontres
À 18h, pot de l’amitié
À 19h, repas sur le thème des Saveurs du Monde (15 euros sur réservation, voir tickets plus bas)
À 20 h30, soirée Musiques du Monde et bal folk animé par le groupe Pirouette.

Nous comptons sur votre présence.

Martine Lavallette, présidente
Et tous les membres de l’association